Déjà 599 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Ni. (Meuse)

PRIX

21 février 2024

En France il est interdit de vendre à perte !!! Alors pourquoi nous agriculteurs devons nous travailler quasi-systématiquement avec des prix qui ne couvre en aucun cas nos coûts de production.

Un agriculteur fait vivre entre 7 à 10 personnes, mais lui n’a pas le droit de vivre, car contrairement à ces personnes, lui ne fait pas la facture!
Il n’est pas maître de son prix de vente.
Un prix plancher minimum permettrai à l’agriculteur une vision à long terme, donc des perspectives d’investissements, des projets, qui par conséquent bénéficie à l’économie qui gravite autour de l’entreprise agricole.

Les charges sociales, véritables frein de nos entreprises et par conséquent du revenu de l’agriculteur. Pourquoi sont elles calculées sur le bénéfice agricole et non sur les prélèvements que l’agriculteur s’octroi pour vivre. Une juste valeur des choses qui donnerai une bouffée d’air conséquente à nos entreprises et familles.

Le sujet est vaste, ces quelques lignes ne suffiront pas à expliquer le malaise de notre profession , mais je pense que le juste prix de nos marchandises est le premier facteur de ce malaise.

A bon entendeur,….