Déjà 600 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Ma. (Indre)

RETRAITES AGRICOLES

21 février 2024

A quand la réforme des retraites des femmes d’agriculteurs qui se trouve la pire retraites qu’il puisse exister dans autre pays… Toutes les exploitations ne sont pas la propriété de ceux qui travaillent les terres et lorsque l’on fait le bilan pour envisager la retraite, il est vraiment indécent de voir les montants dû aux femmes. Une personne n’ayant jamais travaillé de sa vie aura la chance d’avoir au moins le double des 470 € de retraites alloué à des femmes qui n’auront jamais compté les heures ni pour aider leur mari, ni pour la partie administrative des sté, ni pour s’occuper de sa famille. Aujourd’hui c’est une vrai honte de voir cette constatation. Il a fallu choisir un sujet mais ces femmes ont une force morale pour assumer les états dépressif de leur mari de les voir se détruire pour un métier qui les tue à petit feu, parfois certains passe à l’acte de la tentative de suicide. Certains on la chance de s’en sauver ce qui est le cas chez moi, mais combien ne se sont pas loupé… Qui assume ? Qui assure ? Et qui souffre ? Pas ceux qui font les lois…Dans notre pays il vaut mieux être cas sociaux, au moins toutes les associations caritatives et services sociaux sont là pour les aider et trouver des solutions. La MSA a mis 3 mois pour rembourser les indemnités journaliers suite à l’hospitalisation, sans parler des 7 jours de carence… Alors les femmes d’agriculteurs, qui sont obligées de travailler parallèlement pour assurer leur retraite car rester que sur une exploitation même entant qu’associié, meriteraient sincèrement que l’on reconsidére leurs revenus le jour de leur départ en retraite… La dite MSA n’a pas de complexe à facturer les cotisations supérieurs à leur revenus agricole.
C’est une honte… Quand nous entendons que nos députés ont été augmenté de 300 € par mois pour leurs frais…
Bravo ! Si vous le souhaitez Monsieur le président avec tout mon respect, je n’ai pas fait de grandes écoles comme vous, mais wi vous souhaitez des conseils pour faire des économies pour votre gouvernement je me tiens à votre disposition, j’ai eu l’habitude dans ma vie de compter pour faire avancer et vivre notre famille.
Bien cordialement de la part d’une oublié du système de la réforme des retraites.
M. B.