Déjà 599 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

JM. (Lot et Garonne)

PHYTOS

17 février 2024

<< pas d’interdiction sans solution ! >>
Oui , bien , mais à partir de quand , puisqu’il semble que l’agenda des interdictions et limitations programmé sur plusieurs années encore ne soit pas remis en cause ?
Et de quelles solutions parlons nous ?
De solutions théoriques ?
D’expérimentations réalisées en laboratoire et inapplicables dans nos champs ?
DE solutions hors de prix et inabordables économiquement
Tout ces sujets doivent être précisés
……………………………………………
Les usages mineurs , pour des cultures mineures , sont de faible intérêt économique pour les fabricants qui se désengagent rapidement de la recherche , des simples demandes d’homologation ou ré homologation
La force publique doit intervenir
– en simplifiant les procédures drastiquement
– en étendant les usages autorisées par ailleurs
– ou en prenant en charge les couts des dossiers d’homologation