Déjà 599 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

F. (Oise)

ADMINISTRATION – CONTRÔLES

27 février 2024

Le droit à l’erreur. Quand on se connecte sur le site des impôts, on nous rappelle que désormais il y a le droit à l’erreur, autrement dit l’Administration prête au citoyen Lambda la bonne foi et lui applique un rattrapage « gentil » en cas de non-conformité. En agriculture c’est l’inverse. Nous sommes coupables jusqu’à la fin du contrôle. Chaque action de notre part est toujours sujette à appréhension, peur de se tromper, peur de se faire assommer par tel ou tel contrôle avec le rattrapage brutal qui va avec. Où est la confiance ? Nous sommes des gens de terrain, qui connaissons nos terroirs, la vie de la terre, le cycle de la faune, le cycle de l’eau, les reliefs, les aménagements du paysage pertinents transmis de génération en génération et basés sur le bon sens. Alors pourquoi vouloir nous tordre le bras en nous imposant des directives sorties des bureaux feutrés et complètement hors sol ? Pourquoi ne pas nous laisser gérer localement, en délégation, tous ces aspects environnementaux pour lesquels nous sommes plus écolos que les écolos de la ville, de part notre ADN rural ? Pourquoi ne pas nous faire confiance, tout simplement ?