Déjà 599 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Do. (Gers)

RETRAITES AGRICOLES

24 février 2024

La situation en 2024 est pire que jamais mais n’est pas nouvelle.

En 2000 mon mari s’est suicidé suite à des problèmes de trésorerie et familiaux. J’ai continué seule sur une exploitation de 100 ha plus une porcherie naissage/engraissage/transformation et 2 enfants a élever. J’ai 67 ans et vais prendre ma retraite à la fin de l’année pour une somme d’environ 900 €. Je trouve ça indécent. Bio depuis 2016, je n’ai actuellement pas de revenu si ce n’est les 200€ de pension de réversion de mon mari par mois. Je suis responsable du secours populaire de ma ville et je voudrai pouvoir aider tous les agriculteurs de mon secteur qui en ont besoin mais qui n’osent pas venir. Malheureusement il y a de plus en plus de pauvres en milieu rural et de moins en moins de moyens pour agir. Tout avec rien, ce n’est plus possible. Il faut une redistribution des richesses.