Déjà 599 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Cl. (Lot)

TRANSMISSION-INSTALLATION

22 février 2024

Cela fait des années que l’on entend que la majorité des agriculteurs qui part en retraite n’est pas remplacée et que des terres vont se libérer. Je constate cependant dans mon entourage que certains retraités préfèrent conserver leurs terres en les mettant au nom de leur conjoint(e) plus jeune ou via des montages sociétaires et ainsi continuer à percevoir des primes PAC. De la même manière, des artisans ou autres professions libérales avec des professions viables continuent d exploiter des ha et percevoir des primes PAC.
C’est un effet pervers de ces primes PAC qui sont liés à l’hectare, pourquoi ne pas déconnecter les primes PAC de la terre? Cela éviterait la course aux hectares, les agrandissement à outrance, les montages sociétaires abusifs. Et permettrait l installation de jeunes.
Il me semblerait plus pertinent que les primes PAC soient liées au nombre d’UTH présents sur la ferme ou à la valeur ajoutée dégagée. Je sais d’avance que des lobbies (les céréaliers pour ne pas les nommer) bien puissants ne permettront jamais cela ce qui me désole. Alors, il faut y aller petit à petit à l image du verdissement de la PAC mais cette fois en faveur de l’emploi.