Déjà 600 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Br. (Maine et Loire)

ADMINISTRATION – CONTRÔLES

19 février 2024

Aujourd’hui je suis éleveur de bovins et de poulettes future repro depuis 2009. Je vais vous lister les choses qui me paraissent les plus aberrantes.

Si un contrôle salmonelle majeur s’avère positif, l’ensemble du cheptel peut être abattu sans qu’il n’y ait de contre analyse. On considère donc que le laboratoire ne puisse pas faire d’erreurs…

J’ai reçu à mon installation une aide PMBE. Depuis toutes mes demandes PCAE lors de rénovations de mes bâtiments n’ont donné droit à rien parce qu’il fallait faire un ensemble de travaux conséquents avec plusieurs bouquets en même temps isolation biosécurité économie d’énergie, et j’en passe. Le simple fait de se renseigner sur ces aides est souvent accompagné d’une souscription à un service de la chambre ou du CER ou autres. Les installateurs demandent même à l’établissement du devis si le projet est aidé. Alors ma question est : à qui profite les aides aux filières? aux éleveurs? j’en doute fortement.

Enfin en 2015 sur l’exploitation, on a projeté une installation en association avec ma sœur, nous devions développer la partie poulettes futures repro, après 18 mois de devis et d’avancée sur le projet je le présente à mon groupement, qui laissait entendre qu’il n’avait aucune idée du prix que ça pouvait représenter mais avait décidé de faire un projet « vitrine » au début du projet, j’en arrive à un besoin de rémunération au m2 dans lequel j’inclus une rémunération du capital investi comme tous les investisseurs. On me fait comprendre que pour mon projet à 1 000 000 € ma rémunération permise serait de 600 € par mois dans le meilleur des cas travail et capital inclus (emprunt sur 12 ans). 6 mois plus tard je chiffre les rénovations de mes bâtiments existants et je suis invité par un installateur de matériel à une porte ouverte d’un bâtiment neuf de mon groupement qui déclarait ne pas savoir le coût d’un tel investissement. Le pigeon s’est reposé et a bien compris qu’il ne s’y ferait pas reprendre.
Alors je demande une chose simple, ce sont des prix qui permettent de rémunérer la main d’œuvre et le capital investi. Combien d’entre nous se retrouvent dans des conditions intenables en acceptant ce genre de conditions ?

Belle journée