Déjà 599 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Au. (Eure)

ADMINISTRATION – CONTRÔLES

2 mars 2024

Je suis producteur laitier en agriculture Biologique depuis 2017 en GAEC avec mes parents
Lorsque nous nous sommes engagés nous avions prévu de faire une rotation de culture avec des prairies temporaires
Malheureusement, comme l’agriculture est tributaire de la météo, que depuis notre conversion les épisodes de sécheresse étaient nombreux et récurrents. Nous avons donc décidé de ne par retourner nos prairies et les classer en prairie permanente. Nous n’avions pas fait attention qu’il était impératif de les retourner durant les 5 ans car une « sur prime » PAC était prévue pour ce genre de prairies.
De ce fait, depuis 2023 nous avons une partie de nos primes PAC qui sont amputé pour rendre le trop perçu.
Cela est tout à fait normale, mais personne nous a prévenu, c’est tombé comme un cheveux sur la soupe.
De plus, en nous engageant en Bio nous devions percevoir au bout des 5 ans de conversion une aide pour le maintien, aide qui a été annulée par la région.
Je pense que quand on signe un contrat les deux parties doivent respecter les accords.
Aujourd’hui, notre situation financière est très compliqué, baisse de production avec les secheresses, augmentation de l’énergie, essentiellement l’électricité pour l’utilisation de notre séchoir en grange.

Nous sommes en système tout pâturage, toutes nos charges sont réduit aux maximum, la seule chose qui pourraient nous aider c’est une augmentation du prix de nos produits (lait).
J’espère sincèrement que quelque chose de bon sortira de cette crise.
J’ai deux petits garçons qui adorent ce métier, et qui pour le moment aimeraient faire le même métier que papa et papy…
Je pense que les cartes sont entrés les mains du gouvernement, a vous de faire tous ce qu’il soit possible pour que ce métier continue de faire rêver et surtout de nourrir la population