Déjà 600 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

An. (Aube)

NORMES EXCESSIVES

17 février 2024

retraitée agricole depuis peu, j’ai vu les changements de notre agriculture. arrivée dans ce milieu par mon mari j’ai appris à aimer ce métier. la PAC est arrivée et avec elle les réglementations se sont multipliées au cours des années. la pression es devenue de plus en plus importantes et j’ai traversé des moments d’intense désespérance. je suis devenue secrétaire sur l’exploitation et j’ai laissé mon mari s’occuper des animaux pendant que l’administratif me minait lentement mais sûrement. L’agri-bashing a rajouté une couche à mon malaise. Travailler tellement , du mieux que nous pouvions et en prendre « plein la gu…. ». c’est devenu insupportable. j’aimerais juste qu’on revienne à un bon sens paysan car nous sommes les premiers à souffrir du mal-être de notre terre et de nos animaux et à faire les frais de nos erreurs. la transmission aujourd’hui est difficile car nos enfants, et je les comprends , n’ont pas eu envie de poursuivre l’aventure. Notre métier reste un métier de passion, de courage et demande de la bienveillance, de la part de ceux qui nous entourent et de notre part avec nous même. je regrette de le quitter avec autant d’amertume. tous sont tellement nombreux à vouloir nous expliquer ce que nous devons faire alors qu’ils n’ont aucune idée de notre vie quotidienne. aimons nous tous mieux.