Déjà 600 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Al. (Haute-Saône)

CIRCUITS COURTS

16 février 2024

Bonjour,
Jeune Agricultrice, installée depuis 2020. Je ne peux pas commercialiser aux cantines collectives, n’étant pas un cas isolé (regarder la part du nombre de petits producteurs qui ne peuvent pas commercialiser).
Pourquoi?
J’adhére à une plateforme AGRILOCAL pour distribuer mes produits.
Sous cette plateforme, je vais malheureusement retrouver des abattoirs, des transformateurs, des grands groupes mais très peu d’agriculteurs. Concurrence déloyale

En effet mes prix de vente ne peuvent pas rentrer en concurrence avec des produits de l’export. Un négociant de bétail peut acheter un animal, l’estampillé en 15 jours en indiquant que c’est un produit de France par le changement de passeport.

La France ne pourra jamais modifier son coût de production puisque nous sommes le seul pays à faire travailler autant d’adminstrations.
Les français consomment de moins en moins de produits alimentaires pour le loisir.
Les autres pays comme les Etats-Unis appliquent des taxes ou des frais de douanes aux produits importés.
Pourquoi ne pouvons-nous pas mettre une taxe sur les produits importés qui permettrait aux français de consommer français?

L’argent récolté de la taxe permettrait d’abaisser le prix de vente des produits français vis à vis des produits europééns et importés hors d’Europe avec une imposition plus forte pour les produits hors UE.

Moi je suis agricultrice biologique, je suis contrôlée chaque année si je pars en Union Européenne pour la même agriculture, je serai contôlée tous les 2 ans.

La France se revendique comme un pays avec des signes de qualité donc tous les produits importés qui n’aurait pas ce type de label (respect du cahier des charges de l’agriculture française) devrait être taxée.

Avant, j’ai été salarié dans d’autres secteurs d’activités et je suis toujours étonnée du fonctionnement des administrations agricoles en France. Le salaire ne devrait t-il pas être commissionné comme un commercial à la réussite de l’entreprise?
A ce jour, on lance des entreprises sur des chiffres obsolètes en indiquant que la seule agriculture est celle d’une agriculture de volume ou de masse, c’est un modèle dépassé.
La chine elle-même copie tous nos signes de qualité pour nous les revendre par l’importation.

Le syndicat agricole ne devrait pas faire partie intégrante des administrations par soucis de justice sociale.

Sur Vesoul, un seul syndicat agricole posséde plusieurs bureaux au sein même de la chambre d’agriculture.

L’avenir est une agriculture de qualité mais les français doivent pouvoir les acheter ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Le français pourra à nouveau consommer loacal car nous lui aurons donner le choix.