Déjà 600 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Al. (Dordogne)

ADMINISTRATION – CONTRÔLES

21 février 2024

CONCERNANT LA MASSE DE CONTRÖLE :
Nous avons en 24 , au moins 37 organismes de contrôle agricole.
Avec 23 filières de productions et des signes de qualité développé
il y a toujours une administration qui nous contraint.
Tous cela pour des niveaux de d’aides compensatoires très moyennes.

Vues que les organismes agricoles, les comcoms, les mairies, les chambres , les DDT, le département sont eux aussi receveur d’aide UE .

Vue que les associations diverses perçoivent beaucoup plus de subvention que les agriculteurs et ceux sens aucuns organismes de contrôle dédier.

Vue que le flicage permanent des contrôles agricoles ne révèle que de toutes petites anomalies, qui n’ont que très peu d’incidence financière.

Vue la masse administrative demander aux agriculteurs qui ne sert qu’à alimenter les services de contrôles.

Vue que la qualité des productions n’est pas en lien avec un éventuel contrôle . L’agriculteur maitrise sa production et n’a pas besoin de l’écrire .

Vue que les CSP ne sont qu’une inquisition sans aucun progrès pour la qualité de production et l’environnent ( pourquoi ne pas supprimer le conseil en pharmacie ?).

Vue que les produits ménagers et de santé humaines et animales sont les causes principales de la pollution des eaux.

Vue que les directives environnementales ne tiennent pas comptes des aléas du climats et sont souvent inapplicables.

Vue que pour toutes ces obligations administratives, nous ne sommes pas rémunéré ; Je propose que les contrôles des exploitations soient purement et simplement suspendus .