Déjà 600 contributions dans le Cahier National de Doléances et de Propositions !

Al. (Ardèche)

MAL-ÊTRE PAYSAN

18 février 2024

je suis éleveuse de brebis laitières en Ardèche , transformation fromagère à la ferme. ventes directes.
Hormis la complexité du métier ou il faut être « bon » en tout.
Gestion de l’élevage, soins aux animaux, soins vétérinaires, gestion des pâturages, des prairies, des vergers, traite, fabrication, vente, administratif, gestion et comptabilité, normes, télépac, contrôles divers, asp, ddcspp, msa… et j’en oublie certainement.
Malgrés tout cela je suis passionnée par mon métier et arrivent très difficilement à en vivre. beaucoup de crédits et les charges qui explosent. sans la famille et des amis proches je ne m’en sortirai pas !
difficile aussi de salarié des ouvriers pour soulager la charge de travail !
pas de vacances, pas de week end ….
Depuis quelques années, la présence de la prédation se fait de plus en plus sentir sur le territoire Ardéchois . Nous sommes passés en zone 2 pour la prédation du LOUP !
J’aimerai dire à nos politique que leurs mesures de protection des prédateurs ne change rien à leur vie à eux ! MAIS nous les éleveurs du milieu pastorale sommes en souffrance et en détresse face à cette invasion et face à toutes les attaques. Nous sommes pris en otage et servons de garde mangé pour les loups.
Nous sommes tous obligés de mettre en place des mesures de protection, chiens , parcs électrifiés…. pour prétendre à une indemnité si nos troupeaux sont attaqués. C’est encore une surcharge de travail, des investissements supplémentaires, du stress énorme, la peur d’être attaqué !
J’aimerais que leurs LOUPS soient lachés dans leurs bureaux !!! à l’Elysée, au parlement à l’Europe !
qu’ils se les garde, Macron, La Ursula et compagnie…..
GARDEZ VOS PREDATEURS ET LAISSEZ NOUS TRAVAILLER !!!